Accueil » Actualites Ofor » Contrat d'affermage de la zone nord: l'OFOR arrose la SDER

Contrat d'affermage de la zone nord: l'OFOR arrose la SDER


Mardi 9 juillet 2019

Après une expérience de 23 ans dans la distribution et l’exploitation de l’eau en milieu urbain et périurbain, la Sénégalaise des eaux (SDE) ausculte d’autres cieux : le monde rural. A travers sa filiale Sénégalaise des eaux rural (SDER), la société a signé, ce lundi 8 juillet 2019, deux contrats d’affermage avec l’Office des Forages Ruraux (OFOR). L'objectif de ce contrat est "d'améliorer la qualité de service et de mieux répondre aux attentes des populations et des autorités sénégalaises".  

En signant, ainsi, ces deux Délégations de service public (Dsp), l’Office des forages ruraux (Ofor) vient de déléguer à la Sder l’exploitation et la distribution de l’eau dans les régions de Louga, Saint-Louis et Matam. Ce qui représente la partie la plus importante des délégations de service public avec 544 ouvrages répartis sur 93 communes et plus de 2 000 villages polarisés.

Quatre Dsp, dont la toute première en juillet 2015, ont été signées entre l’Ofor et différentes autres entreprises du privé pour un meilleur service de l’eau en milieu rural. «La problématique de l’eau en milieu rural se pose avec acuité. La 2ème phase de la réforme sur la gestion des forages en milieu rural se poursuit. Après les comités villageois en 1980 et les Asufor (Association d’usagers de forages) en 1996, nous allons plus loin en engageant une réforme qui implique le secteur privé dans la gestion (…). Impliquer le privé est une manière d’améliorer l’efficacité et l’efficience», a noté le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam qui reste, du coup, optimiste pour la réussite de la mission de la Sder.

Déjà, la Sder ambitionne d’en faire la référence en la matière.  «La Sder, filiale de la Sénégalaise des eaux, entend marquer son empreinte dans l’hydraulique rurale (…) Sur le terrain, nous sommes déterminés à relever ce nouveau défi», a soutenu son Directeur général Mor Diop.

Pour l’Ofor, la stratégie consiste en la mise en place de contrats d’affermage pour l’exploitation des ouvrages hydrauliques sur l’étendue du territoire affermé suivant un découpage zonal basé sur des critères techniques, économiques, géographiques et socio-culturels.

Toutefois, les forages constituent pour l’essentiel, l’option du gouvernement pour l’alimentation en eau potable des populations et d’importants investissements ont été réalisés, ce qui a permis de porter le nombre d’ouvrages à près de 2000 unités.