Accueil » Actualites Ofor » CRD SUR LES PREPARATIFS DU MAGAL DE TOUBA 2023 : l’OFOR a présenté son plan d’actions

CRD SUR LES PREPARATIFS DU MAGAL DE TOUBA 2023 : l’OFOR a présenté son plan d’actions


Vendredi 14 juillet 2023

Le Comité Régional de Développement (CRD) sur les préparatifs du Magal de Touba édition 2023 convoqué par le Gouverneur de Diourbel Ibrahima Fall a été l’occasion pour l’Office des Forages Ruraux (OFOR) de rendre public son plan d’actions. Pour cette 129 ème édition, beaucoup d’innovations sont notées allant de la réalisation de trois (3) nouveaux forages à la création de cinq (5) postes avancés autonomes en passant par l’installation de 26 unités de chloration.

A moins de deux (2) mois du Magal de Touba qui célèbre le départ en exil du fondateur du mouridisme Cheikh Ahmadou Bamba, tous les acteurs impliqués se sont réunis à la Gouvernance de Diourbel pour discuter des grands axes liés à la préparation de cet évènement religieux. Une rencontre qui s’est tenue le mercredi 12 juillet 2023 sous la présidence du Gouverneur Ibrahima Fall en présence de l’administration territoriale (Préfets et Sous-préfets), du porte-parole du khalife général des mouride et président du comité d’organisation du Magal de Touba Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké, de l’ensemble des services techniques déconcentrés, des autorités municipales et de plusieurs autres acteurs.

En ce qui concerne le volet hydraulique, l’Office des Forages Ruraux (OFOR) a décliné son plan d’actions. Pour cette 129 ème édition, le Directeur Général de l’OFOR Hamade Ndiaye a fait des annonces de taille avec la mise en service de trois (3) nouveaux forages dans les zones de Bagdad, Darou Tanzil et Fatloul Fatah qui vont injecter 10 000 m3 d’eau de plus par jour sur le réseau. La production sera donc renforcée de même que les capacités de stockage avec la réalisation de deux (2) réservoirs de 6 000 m3 et d’un château d’eau de 500 m3.

Autre innovation soulignée par le Directeur Général de l’OFOR Hamade Ndiaye, l’équipement de l’ensemble des stations d’unités de chloration au nombre de 26 aux fins d’améliorer la qualité de l’eau. Le plan d’actions mentionne un dispositif de couverture axé sur une gestion de proximité des besoins en eau avec la mise en place de cinq (5) postes autonomes avancés dotés de moyens d’intervention et de supervision. A noter que des jetons seront remis aux camions afin de réglementer le puisage.

Des innovations qui seront soutenues par les activités traditionnelles constituées de camions citernes pour assurer l’approvisionnement en eau des zones déficitaires mais aussi de bâches à eau pour les mêmes effets recherchés. On peut également ajouter les extensions de réseaux de distribution pour une meilleure desserte, le remplacement des anciennes conduites (fontes et amiantes), les reports de branchements, les travaux de sécurisation et de remise à niveau des stations de pompage et ouvrages annexes (entretien des groupes électrogènes, des électropompes et des suppresseurs), l’acquisition de produits de traitement de l’eau et l’entretien des ouvrages de stockage ainsi que des équipements d’exhaure et de matériels divers qui vont permettre de garantir les travaux d’entretien et de réparation des stations et du réseau d’adduction d’eau.

Le Directeur Général de l’OFOR rassure que les engagements pris dans la phase préparatoire et la phase de couverture du Magal de Touba seront respectés. Il ajoute que « les réservoirs domestiques pourront être remplis vingt (20) jours avant le Magal. Toutes les équipes seront mobilisées pour qu’il y ait un approvisionnement correct en eau. Nous disposons d’un numéro vert (800 80 30 30) sur lequel ceux qui ont besoin d’eau peuvent appeler. Nous ferons une campagne de communication pour informer et sensibiliser. Les camions privés qui ne sont pas dans le dispositif sont appelés à puiser au niveau des forages situés en dehors du périmètre de la cité religieuse. ».

Au cours du Comité Régional de Développement, Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké, le chargé de la communication du comité d’organisation Serigne Ousmane Mbacké, le président de Maou Rahmati Moustapha Dieng et d’autres autorités religieuses sont revenus sur l’importance de la distribution de l’eau qui demande beaucoup de vigilance afin de faire face aux tensions dans certains quartiers de Touba.

A la suite des interventions des autres secteurs notamment l’assainissement, la sécurité, la santé, entre autres, le Gouverneur Ibrahima Fall a fait la synthèse des échanges en demandant à tous les services concernés de faire de leur mieux pour que le Magal se déroule sans perturbations majeures. « L’Etat a fait beaucoup d’efforts. » a-t-il rappelé.

Voir les photos : http://forages-ruraux.sn/revivez-en-images-la-reunion-du-comite-regional...