Accueil » Actualites Ofor » PANNES RECURRENTES DE FORAGES A TOUBA : l’OFOR apporte 2 pompes et des pistes de solutions

PANNES RECURRENTES DE FORAGES A TOUBA : l’OFOR apporte 2 pompes et des pistes de solutions


Lundi 4 mars 2024

Les pannes de forage sont devenues monnaie courante à Touba causant un manque d’eau dans plusieurs quartiers de la ville sainte. L’Office des Forages Ruraux (OFOR), comme d’habitude, est allé au chevet des populations en achetant deux (2) pompes pour remettre en service les forages. Mieux, le Directeur Général Hamade Ndiaye a dégagé un certain nombre de pistes de solutions parmi lesquels le transfert d’eau douce à partir du champ captant de Sadio vers Touba.

Ces derniers mois ont été difficiles pour les populations de Touba qui ont subi les conséquences néfastes des pannes de plusieurs forages occasionnant un déficit dans la distribution de l’eau. C’est donc au pas de charge que le Directeur Général de l’Office des Forages Ruraux (OFOR) Hamade Ndiaye y a effectué le déplacement, sur instructions du Ministre de l’Eau et de l’Assainissement Serigne Mbaye Thiam, pour aider les populations dans le désarroi.  Il n’y est pas allé les mains vides car deux (2) pompes ont été acheminées par ses équipes en vue de rendre à nouveau fonctionnels deux (2) forages en panne sur un total de quatre (4) recensés : « Il s’agit de Rahmatoul Ahad, Darou Marnane, Darou Khoudoss et Khaïra. Huit (8) autres forages sont en baisse de débit. Nous avons identifié deux (2) problèmes : un problème conjoncturel lié aux pannes de forages. Sur ce, l’OFOR a acheté deux (2) pompes déjà disponibles, plus la pompe fournie par la Mairie de Touba-Mosquée et celle apportée par Touba Ca Kanam. Donc, le problème est réglé. Une pompe coûte en moyenne 12 millions de FCFA. Nous saluons les efforts qui ont été faits parce que rien qu’en 2023, 22 pompes sont tombées en panne. Nous avons fait le diagnostic qui sera partagé au sein du cadre de concertation des acteurs de Touba que l’autorité administrative va mettre en place. » a-t-il annoncé lors de la réunion convoquée par le Sous-préfet de Ndame Abdoulaye Kharma en présence de son Adjoint Mansour Niang, du Maire de Touba-Mosquée Abdou Lahad Kâ et de l’ensemble des acteurs de l’hydraulique de Touba.

Allant plus loin, le Directeur Général de l’OFOR a souligné que la problématique de l’eau à Touba est également un problème structurel : « L’OFOR a recensé le nombre d’abonnés commerciaux (stations d’essence, boulangeries…) qui paient leurs factures à Maou Rahmati. Nous ferons une convention pour déterminer les missions et les responsabilités de chaque entité qui intervient à Touba. S’il s’agit par exemple d’un forage à réaliser, c’est l’OFOR qui doit agir. S’il s’agit de fuites ou de problème de pompes, c’est Maou Rahmati. D’ailleurs, l’OFOR est en train de mettre en place un système de télégestion pour surveiller les ouvrages et anticiper sur les éventuelles difficultés techniques. ».

A l’heure actuelle, l’Etat via l’OFOR a réalisé cinq (5) forages de presque 200 m3 chacun en 2023. Ces ouvrages ont été terminés mais il reste leur électrification par la Société Nationale d’Electricité du Sénégal (SENELEC). Aussi, deux (2) réservoirs de 6 000 m3 sont en cours de réalisation en plus d’un château d’eau de 500 m3.

Touba étant une cité religieuse avec une forte hausse démographique, le Directeur Général de l’OFOR estime que la solution définitive est de faire le transfert d’eau douce à partir du champ captant de Sadio (Commune de l’arrondissement de Taïf, département de Mbacké, région de Diourbel) : « l’OFOR a terminé l’étude qui est sur la table du Ministre de l’Eau et de l’Assainissement habilité à s’en ouvrir au Président de la République et aux autorités religieuses. ».

En tant qu’autorité administrative, le Sous-préfet de Ndame Abdoulaye Kharma a exhorté tous les acteurs à se rapprocher de ses services afin de prendre en charge des questions liées à l’eau dans l’arrondissement. Il s’est engagé à poursuivre la démarche inclusive à travers notamment le cadre de concertation qu’il va remettre en selle. Quant au Maire de Touba-Mosquée Abdou Lahad Kâ, il a fait savoir qu’il ne ménagera aucun effort pour jouer sa partition dans l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable.

Voir les photos : http://forages-ruraux.sn/revivez-les-images-de-la-reunion-de-touba-sur-l...

Voir la vidéo : https://youtu.be/d5qW1eRVujA