Accueil » Actualites » Koumpentoum : un deuxième forage et château d’eau pour répondre à l’évolution de la demande

Koumpentoum : un deuxième forage et château d’eau pour répondre à l’évolution de la demande


28/07/2017

Le gouverneur de la région de Tambacounda, Elh. Bouya Amar a lancé les travaux de construction du deuxième forage et d’un château d’eau. Ces ouvrages sont une réponse à l’évolution de la demande consécutive à la croissance démographique et à l’excroissance de Koumpentoum.

Une revanche sur le déficit avant la lettre. Déjà, les populations de Koumpentoun ont le droit de croire à la fin des pénuries. Sur leur sol, des engins s’activent. Les techniciens s’affairent. La construction d’un second forage et d’un  château d’eau est une demande pressante. Parce que ce chef-lieu de département peuplé de 13.000 habitants est plongé dans un déficit structurel. La capacité  du  premier  forage était en déphasage avec l’évolution exponentielle des besoins. Le cap de la résorption des déficits se jouent sur les chantiers. Les voix autorités bénissent les ouvrages. L’imam ratib Youssouffa Diassy  est allé plus en remerciant le président de la République. « Beaucoup de quartiers n’avaient pas accès à l’eau. Avec ce forage et ce  château d’eau, l’Etat va prendre en charge une doléance les plus pressantes des populations. Nous prions pour que le président Macky Sall réussisse sa politique d’initiatives sociales en faveur des populations des zones démunies », a formulé l’imam Youssouffa Diassy. 

Le 27 octobre 2016, les populations avaient battu le macadam pour entre autres réclamer de l’eau. Le gouvernement  accède à leur demande par l’action. C’est pour cela, lors de la cérémonie, le maire Sidy Traoré pouvait regarder ses mandataires dans les yeux. Car la réparation de l’injustice est également en cours à Koumpentoum. Le Président Macky Sall avait déjà assuré l’édile. « Je dois saluer la diligence et la rapidité avec laquelle, l’Ofor exécute les travaux. Le forage et le château en cours de construction permettront d’approvisionner des quartiers laissés pour compte. Il s’agit des quartiers qui sont derrière les rails », s’est réjoui le maire qui a vanté la politique du président Macky Sall au profit des Sénégalais qui sont dans le monde rural. Le maire y marque de considération pour les ruraux. « Le président, Macky Sall a la solution aux problèmes du monde rural », défend le maire. Le Secrétaire général du Conseil départemental de Koumpentoum, Tidiane Tine a embouché la même trompette. L’amélioration de l’approvisionnement en eau dit-il, était le cheval de bataille de tous les conseillers. Heureusement constate-t-il, en l’espace de deux ans, le département compte plus de forage qu’il y a de cela 50 ans.

Ici, le conseil municipal n’aura plus à investir pour dépanner un forage. Le nouveau mode gestion a déjà fait ses preuves. L’argent de l’eau dit-on, doit servir le secteur de l’eau en premier. « Un forage peut prendre charge ses dépenses. A condition que l’argent soit bien généré. Avec notre nouvelle politique, les forages ne sont plus gérés par les populations, ce sont les privés qui s’occuperont de la gestion », précise le directeur général de l’Ofor. Pour sa part, le gouverneur de la région de Tambacounda, El Hadji Bouya Amar a remercié le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement et le Directeur général de l’Ofor qui ont puisé dans le Budget consolidé d’investissement (Bci) pour régler les problèmes d’eau de Koumpentoum.