Accueil » OFOR une équipe de passionnés

OFOR une équipe de passionnés


Lundi 29 août 2016

Force irrésistible qui fait oublier les contraintes et tout devient opportunités, la passion  pousse à aller toujours plus loin pour assouvir la soif d'aimer, de comprendre, de réaliser. C’est dans la pratique un jeu, où le plaisir allège le poids des contraintes et arrête le défilement du temps…  

Les premiers pas de la mise en place de l’Office des Forages Ruraux (OFOR) ont tourné sur un questionnement qui reste la problématique de toute nouvelle organisation ‘Que devons nous faire pour que nos missions soient exécutées de façon efficiente ?’. Nous nous sommes immédiatement attelés à découper ces missions en taches précises pour ensuite commencer à réfléchir aux contours de l’équipe à mettre en place.

Notre ambition était de bâtir une organisation efficiente et professionnelle de référence internationale, tournée vers l’innovation et au service des citoyens. Pour ce faire, nous avions mis en perspective un modèle qui devait s’articuler autour de ressources humaines à la fois compétentes, engagées et motivées, d’un environnement de travail convivial et serein adapté au contexte du secteur, en perpétuelle mutation.

Conscient de tout cela, un axe transversal avait été identifié pour constituer le socle de notre stratégie. Ainsi formulé par notre mission, Assurer une disponibilité constante et une qualité éprouvée de l’eau dans le monde rural au meilleur prix avec une organisation performante,  rentable et citoyenne’, cet axe comporte quatre lignes directrices : l’organisation, la gestion des ressources humaines, la communication et la culture d’entreprise.

Pour la constitution des équipes, la tentation était grande de puiser dans les structures du Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement… beaucoup de projets échouent avant la phase opérationnelle pendant la phase de constitution des équipes de pilotage. En effet, dans la constitution des équipes, il y a souvent une forte tentation à mettre en place une structure qui soit calquée  plutôt que sur les besoins des tâches à accomplir. Il s’agit plus d’une ‘attitude politique’. En mettant en place l’OFOR, nous nous sommes plutôt concentrés sur les besoins spécifiques pour accomplir les tâches, les compétences professionnelles, la complémentarité des ressources.

Cependant, introduire des changements dans une administration avec ses certitudes ne se fait jamais sans remous. Pour surmonter les freins psychologiques, nous avons différé certains combats, fait fi des chasses gardées et surtout montrer notre capacité à faire mieux et diffèrent. Nous avons très vite fait le choix de porter le processus de changement en interne paraphraser un ancien CEO de Cola Cola qui disait ‘No company can change any faster that it can change minds and hearts of its people’.  L’apport de sang neuf dans le recrutement du personnel de l’OFOR servit de catalyseur pour ‘imposer’ les nouvelles méthodes.

Dans le processus de pilotage opérationnel nous sommes attelés à toujours expliquer clairement les objectifs, susciter une participation active de tous les membres de notre organisation à nos méthodes. Nous avons toujours été très être explicites et cohérents sur la performance, les attentes par rapport aux missions confiées à notre organisation.

A la fin de l’exécution des tâches, nous faisons systématiquement une évaluation, discutons ouvertement avec des réussites mais également les échecs. Créer un contexte où l'équipe peut parler de la performance et obtenir des commentaires de diverses sources est cruciale. Tenir  informer chaque personne sur les points d’amélioration est essentiel. Ces leviers constituent le socle de notre organisation.

Après près de deux années d’opérationnalisation, nous avons gagné la bataille mais pas la guerre. La confiance renouvelée des autorités publiques qui ont porté leur choix sur l’OFOR pour piloter un des projets les plus importants de l’hydraulique ouvre un nouveau front.

Dans ce combat, notre engagement a toujours été absolu et uniquement guidé par la PASSION. Passion parce que notre métier est noble, passion parce que l’engagement absolu du passionné vers l'objet de sa passion tend à le détourner de ses autres engagements, tellement est forte sa soif permanente de découvrir, de connaitre et d'expérimenter et de réussir. La passion est un plus inestimable qui est un important palliatif dans l’accomplissement des ‘missions impossibles’. Elle donne une force irrésistible qui fait oublier les contraintes et tout devient opportunités. Elle est une énergie prodigieuse, qui canalisée permet de soulever des montagnes. Cette énergie inépuisable pousse malgré elle à aller toujours plus loin pour assouvir la soif d'aimer, de comprendre, de réaliser.

L’histoire retiendra des pionniers de l’OFOR une organisation de passionnés…

 

Lansana Gagny Sakho

Directeur Général de l’OFOR